LES SEIGNEURS D’OUTRE MONDE

Le forum des Seigneurs d’Outre Monde.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 critique cinéma -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Leo Viridis
Comte du Royaume
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 42
Localisation : Ile de france
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Mer 15 Aoû - 20:28

En fait, ils ont trahi batman parce qu'ils ont détruit son humanité. Cela rejoint les explications de Fenriss.
Je suis un fervent amateur des comics et super héros, et la principale caractéristique de batman est sa condition physique humaine intégre, contrairement aux mutants et extraterrestres qui pullulent. Même Iron man qui rejoint le même schéma est assisté au niveau de son corps par son exosquellette, alors que batman est assisté par pleins de gadgets.
Le meilleur exemple est tout simplement un comparatif sur un point représentatif:
Dans le film, Bane brise le dos de batman, ce qui est également le cas dans la fiction BD. Cependant si dans la BD, Bruce Wayne peine à ce remettre en santé et est obligé de faire appel à un tier pour endosser le costume de Batman avec toute les réflexions et implications que cela développe, dans le film il lui suffit d'une bonne tape dans le dos (faudra que je parle de cette méthode à mon kiné!) et de s'entrainer comme un taré pour récupérer. Wolverine, le mutant doté du pouvoir de régénération, n'aurait pas fait mieux!!!
Cette approche iconoclaste en rupture avec la cohérence de l'humain Bruce Wayne se retrouve tout au long du film, depuis le rejet d'Alfred jusqu'à sa retraite pour lancer Robin. Et je ne parle même pas de sont état physique du début du film en rapport avec sa prestation finale face à Bane, c'est le signe d'un Wolverine, pas de Batman.
C'est souvent que je suis déçu par les film reprenant des super héros, il se contente d'appliquer les différents héros et costumes sur des archétypes qui ne varient pratiquement pas. Je ne suis pas contre la réinterprétation d'un personnage, mais si on se réfère à lui je considère qu'il faut respecter tout au moins son essence telle qu'elle a déjà été établie par les autres oeuvres, à commencer par l'originelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Mer 15 Aoû - 20:54

Sherlock Holmes : même combat ...

Pour Batman Rises, au lieu de commencer le film par une absence de Batman pendant 7 ans (je crois c'est ça ?)
la bonne idée, aurait peut être été de commencer par la colonne vertébrale,
puis laisser Bane faire comme dans la BD (je ne sais pas ce qu'il fait pendant que Batman se retape)
et faire revenir Batman après 7 années de remise en forme,
ça aurait peut être été plus crédible, car à son retour en ville, on aurait découvert Gotham rongée par le mal, et Batman aurait pu revenir en héros,
que dis-je, en symbole ! pour faire le ménage.
(un peu comme Monsieur Propre lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
Rémi
Empereur
avatar

Nombre de messages : 1529
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Jeu 16 Aoû - 1:08

oui tout à fait d'accord.


( sauf pour le Sherlock holmes même combat Smile...car j'aime plutot bien l'adaptation qui en a été faite, qui même si elle est dans l'excès est assez fidèle au caractéristique du personnage....dommage, le deuxieme volet est assez mal équilibré.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesseigneursdoutremonde.com/
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Jeu 16 Aoû - 6:44

moi aussi j'aime bien les dernières adaptations de Sherlock, mais ils ne lui ont même pas mis son célèbre chapeau Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Dim 19 Aoû - 18:38

Pendant mes vacances, j'ai pu découvrir quelques films que je n'avais pas eu la chance de voir au cinéma,
j'ai souhaité en faire la critique, tout comme on le fait quand on va au ciné...
voici donc la première critique de ma liste "made in vacances" :-)

John Carter Of Mars
Assurément un grand film, avec du grand spectacle, de l'aventure et de la SF.
Créé en 1912 (!), c'est sans doute l'oeuvre à l'origine de toute la SF moderne.
Il en ressort que les 3/4 du film laissent un arrière gout de déjà vu,
voici donc un aperçu des films auxquels John Carter pourra faire penser :
tout d'abord la comparaison avec Stargate (le film) est la plus marquante,
car l'histoire se déroule sur une autre planète, dans un désert, le héros trouve des indices dans un temple grâce à une belle étrangère, et va intéragir avec les peuples locaux.
John Carter, c'est aussi un peu le Superman de Mars, il vient d'une autre planète,
il vole, il est super fort (mais il n'a pas de rayon laser dans les yeux lol ni de costume ridicule... ouf)
Du coté visuel et vaisseaux volants on pense à Atlantide, le dessin animé de Disney.
Jonh Carter est un film très "adulte" dans le sens où il rappel les grands peplum d'antan comme les "10 comandements" de Cecile B. DeMil.
Chacun sait que nous sommes tous des grands enfants, et que nous aimons nous amuser dans un film de ce genre, mais il n'y a pas l'humour et la légereté que l'on retrouvait dans les vieux Star Wars avec les 2 inséparables que sont R2D2 et C3PO.
Pour revenir au récit, là où Stargate nous offre d'en apprendre au fur et à mesure que le film avance, John Carter nous livre une histoire qui nous est imposée dès le début, un peu comme dans Dune (de David Lynch), mais c'est loin d'être aussi soporifique que Dune, John Carter n'en reste pas moins un film d'action.
Et pour l'action on retrouve des scènes qui font penser à Gladiator ou Star Wars Episode II (pour le combat dans l'arène).
Le point le plus mauvais de l'histoire réside sans doute dans le breuvage visqueux qu'ingurgitera John Carter au début et lui donnera la possibilité de comprendre le dialècte local.
Heureusement il reste tout de même quelques bons éléments, dont une fin assez originale, elle permet de clore un chapitre, laissant la porte ouverte pour une éventuelle suite.
Mais au final on se demande pourquoi le film a atteint un tel budget de 350 Millions (production + promotion) ?
D'autres font aussi bien avec 5 fois moins :-(
Il est également important de préciser que John Carter n'est pas le plus gros échec de Disney qu'il y parait. Même s'il n'a pas rapporté autant que prévu, il y a un autre film (dessin animé) qui a fait encore pire à la même période, il s'agit de "Mars Needs Moms" (Milo sur Mars). Et oui, ce long métrage d'animation a reçu le budget de 150 Millions de $. Mais il a été un te fiasco sur le sol américain que la sortie française (européenne, mondiale ?) a littéralement été annulée !
Il en ressort que "Mars Needs Moms" représente une perte de 136 Millions de $ pour Disney, bien plus que "John Carter of Mars".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
Rémi
Empereur
avatar

Nombre de messages : 1529
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Mer 5 Sep - 2:12

Pour moi le problème de John Carter n'est pas vraiment visuel, mais vraiment scénarisituqe.

- Déjà faire un film sur John Carter, il faut oser...la franchise a été completement oubliée, et du coup le concept meme est assez kitch car déjà vu.
- le mythe du héros qui se sent pas bien dans son monde mais qui devient un héro sailleurs, c'est : Dune, c'est Danse avec les loups, c'est Avatar,etc...un TRES grand classique.
- quelques trucs sont assez cheap : les costumes des méchants qui traversent les dimensions, certains design, les sauts de John carter.
- les personnages ne sont pas attachants : je pense en particulier à la princesse, qui n'est pas "super sexy" en comparaison à de nombreuses héroines qui dégagent bien plus.
- le principe est bateau convenu...au final, j'avais l'impression de voir un remake de Flash gordon des années 80... le spectateur n'est jamais surpris.
- on se bouffe de l'action en permanance, le spectateur subit le film sans jamais vraiment s'interesser à ce nouveau monde. ( ce qui pourtant a fait le succès de film comme avatar et danse avec les loups, c'est tout d'abord le coté intimiste et ethonologiques qui créent de l'attachement avant le déchainement de violence...hors là on ne l'a pas.)

Bref : inconnu au bataillon, convenu, un peu kitch parfois, pas charismatique, pas assez profond = pas un très bon film malgré les FX.

Pourquoi 350 millions de $ ...franchement je ne sais pas...c'est bien trop.
Ensuite, j'ai quand meme l'impression que le projet a été tuer dans l'oeuf...la campagne de pub a été ridiculement petitie pour un aussi gros projet qui ne suscitait déjà de base aucune attente.

Je pense qu'il y a eu une grosse erreur de ligne directrice à plusieurs niveau. ça a d'ailleurs couté son poste au PDG de Disney je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesseigneursdoutremonde.com/
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Mer 5 Sep - 7:10

ahah, c'est cool, je savais que ma petite critique finirait bien par interpeller ;-)
aller, je continue, avec un film dans un tout autre genre,
mais avec une critique, qui je pense risque de faire des étincelles
(vu la dernière critique de Fenriss sur le remake de Total Recall...).

Lock Out
Film d'anticipation par excellence, on se trouve plongé dans un futur proche,
où La fille du président des Etats Unis est prise en otage dans une prison spatiale d'un nouveau genre.
Prison dans laquelle 500 des plus dangereux criminels des Etats Unis purgent leur peine carcérale dans un sommeil cryogénique.
C'est un film d'action, donc ça veut dire que c'est bourrin à souhait, et on en prend plein la vue !
Vous pouvez laisser votre cerveau à l'entrée (lol)
Dans la même veine que Die Hard, au même titre que McLaine, le héros est un vrai dur, et ne manque pas d'humour.

Oui mais voila, ce film est une production Besson,
et je ne comprends pas le mépris qui règne autour de tout ce qui est estampillé "Besson".
J'ai donc souhaité passer en revue quelques points négatifs mentionnés dans les critiques que l'on trouve sur le net :
- le scénario est prévisible : oui, c'est comme dans The Dark Knight Rises, ou tout film américain.
Les méchants sont dans la place, le gentil va entrer et leur donner du fil à retordre.
- La course poursuite du début est moche : oui, comme dans Sin City, ça fait un peu "Jeu Vidéo",
les textures et l'animation sont un peu pauvres, mais ça ne manque pas de rythme, et le design des véhicules est original.
- c'est un film bourrin : oui, ça pète de partout, comme dans Alien(s) de James Cameron
- il y a des incohérences : je n'ai pas relevé d'incohérences, mais plutôt des "invraisemblances", comme le saut à la fin du film qui ressemble plus à une chute libre qu'à un véritable saut dans l'espace, l'entrée dans l'atmosphère me parait un peu courte et impossible à réaliser avec une simple armure saptiale, et l'attérissage en plein dans New York parait encore plus improbable... bref, le retour sur Terre sent un peu le travail bâclé.
(NDR : Oui mais voilà, depuis la rédaction de cette critique, il y a eu le Red Bull Stratos...le saut parait donc un poil plus crédible, mais quand même pas top)
- La fin est prévisible : oui, comme dans "Le Transporteur", le gentil a gagné, les méchants ont perdu, enfin bref, comme dans tous les films américains du même genre...

et maintenant, les points positifs ou bons à savoir :
+ Au final, Lock Out est un très bon film de série B, au même titre que Pandorum, Babylon A.D. ou Skyline, c'est dynamique, à l'éstéthique et au style visuel travaillé, pour un budget , de 20 Millions (seulement), qui frise l'insolence au regard de l'ambition affichée.
+ Ce film est le premier long métrage de James Mather et Stephen St Leger, ayant été repérés grâce à leur court métrage "Prey Alone".
(ça c'est bon à savoir pour ceux qui tentent de percer dans le métier - exemple @ suivre)
+ Le film a reçu le soutien (credit d'impôt local) de l'Irlande, donc il a été fait là bas.
+ Et pour leur premier film, je trouve qu'ils s'en sortent vraiment pas mal. Honte à ceux qui ont la critique facile et ne savent pas différencier un premier film qui n'a rien à voir avec les films de réalisateurs chevronnés que sont par exemple Steven Spielberg, Martin Scorcese, ou James Cameron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
fenriss
Sorcier Diabolique
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 38
Localisation : Paris, loin de mon asgard natal
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Mer 5 Sep - 8:22

T'as perdu toute crédibilité en disant que Babylon AD était un bon film
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theorem-univers.com
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Mer 5 Sep - 11:15

fenriss a écrit:
T'as perdu toute crédibilité en disant que Babylon AD était un bon film
lol!
oui, je considère qu'il y a 3 catégories de films :
- la A-List : ce sont les films que l'on emmènerai sur une ile déserte tellement ils nous ont marqué
- les films de série B : ils sont moyens, mais ça se regarde
- les bouzes : ça ne se regarde même pas, ou alors en accéléré
(le dernier film que j'ai vu comme ça c'est The Lost Future avec Sean Bean - ah je comprends mieux, je viens de voir que c'était en fait un téléfilm...)

- et il y a aussi ceux qui creusent, mais c'est différent :-p
ce sont les films de série Z...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
fenriss
Sorcier Diabolique
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 38
Localisation : Paris, loin de mon asgard natal
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Mer 5 Sep - 19:05

Babylon AD, j'hésite entre bouze et creuse. C'est pas entièrement de la faute de Kasovitz mais il fait de la peine ce film, surtout si on connait la richesse du roman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theorem-univers.com
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Mer 5 Sep - 19:11

oui, ça me revient, il me semble que tu m'en avais déjà parlé,
moi aussi ce qui m'a fait moins détesté le film c'est le "making of" de Kaso,
d'ailleurs, j'ai regardé le film direct après avoir vu son making of cinglant :-O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
Rémi
Empereur
avatar

Nombre de messages : 1529
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Mer 5 Sep - 21:29

oui j'en fais la critiique page 12 de ce topic. Very Happy

...et je le classais en "bouse" Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesseigneursdoutremonde.com/
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Jeu 6 Sep - 7:18

hihi,
attendez, vous n'êtes pas au bout de vos peines...
quand on parle de bouze...


G.I. Joe - Le Réveil du Cobra :
Inutile de présenter le film, c'est un enchainement de scènes d'action,
seule la poursuite dans Paris vaut le détour,
surtout quand on sait que la scène n'a pas été tournée dans Paris, et on comprend pourquoi...
vu le nombre impressionnant de véhicules qui explosent à la minute.
Bref, on se demande comment Joseph Gordon-Levitt à pu attérir dans un tel film, il y est ridicule à souhait.
Quand à Ray Park, pas même une ligne de dialogue, je ne pensais pas que ça pouvait être pire que dans La Menace Fantôme.
Denis Quaid fait clairement de la figuration.
L'apparition de Brednan Fraser est clairment un clin d'oeil aux précédentes réalisations de Stephen Sommers (La Momie 1, 2, 3)
Et enfin, il parait que le film reprend l'esprit des vieux films de "James Bond" avec,
- des gadgets : ça pas de problèmes, il y a plein de beaux joujous partout, kitsch à souhait et qui sont là juste pour faire beau.
- une base secrète des méchants sous-marine, située sous la banquise,
- une base secrète des gentils G.I. JOE sous terre, située en plein désert Egyptien
- des véhicules : pas de toute, ça fera une très belle panoplie de goodies.
Mention spéciale à l'avion supersonique de la fin,
avec un pilote dedans mais qui a besoin d'une équipe au sol (enfin qui est sous l'eau lol) pour dire au pilote de quel coté sont les missiles à abattre ...
à droite d'abord, puis à gauche... wouah trop compliqué
Mention spéciale bis au sous marin bi-place avec GPS intégré pour trouver le meilleur itinéraire à travers les tunnels de glace sous la banquise...
Heureusement que Google est passé par ici avant pour tout bien cartographier... mdr :-(
Pour ce qui est de l'ambiance, c'est éclairé comme Batman For Ever, c'était peut être le top en 95, mais là on baigne dans le ridicule.
Et je ne parle même pas des effets spéciaux qui sont ratés (le saut en moto de Scarlett, le déploiement du super-pare-choc du Hummer, etc, ...)
Au final, on s'ennuie, c'est laid, et ça n'a aucun sens.
Il y a de quoi se demander comment un tel film a-t-il pu rencontrer tel succès !?
(Budget 150 Millions : Recettes Monde 302 Millions !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
Rémi
Empereur
avatar

Nombre de messages : 1529
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Lun 29 Oct - 13:26

Arthur et les minimoys


et ouais, je suis un ouf moi! j'ai peur de rien !...et donc je me suis dit, ça serait peut etre bien tout de meme de s'attarder sur ce blockbuster (à 65 millions d'euro/episode) d'animation-3D/mixé-réel made in Besson...et donc unique en son genre en France.

et bien comment dire :
J'ai vu le premier il y a très longtemps...c'était pas mal : mais zéro surprise...tout est bateau de chez bateau , pas de nouveauté.

On peut toute fois reconnaitre : de beaux design pour les personnages, une bonne animation et une belle intégration avec le réel.
le principe de base est un mix entre : du Jumangi, l'histoire sans fin, insectors et les mini-pouce...pourquoi pas, ça peut marcher.et d'aileurs ça a marché plus de 6 millions de spectateurs pour le premier opus.

Arthur et les minimoys 2 : le retour de malthazar
...ou le film le plus inutile de l'histoire du cinéma.
Il s'agit d'un épisode 2 qui n'est pas auto-conclusif et enchaine sur épiosde 3 annoncé , comme on l'a déjà vu pour : retour vers le futur, starwars, matrix,pirates des caraibes, etc... sauf que là il ne se passe rien de chez rien !...Arthur retourne chez les minimoys, on apprend qu'un grand danger arrive et à la fin MAlthzar arrive ( comme c'est écrit dans le titre) ... on a l'impression d'avoir vu un bout d'épisode de série TV... et là Besson a fait très fort avec un bouche à oreille incroyablement mauvais, il a meme réussi a dégouter les spectateurs qui avaient apprécié le premier épisode ( qui pourtant n'était pas extraordinaire.)...moitié moins de spectateurs ...et sur allo ciné : une note massive du publique de 1,7/5* .

Arthur et les minimoys 3 : rise of the dark minimoy ( ou un truc dans le genre)
l'aboutissement de la série, le bouquet final, la grosse baston dans le monde réel avec les humains et les minimoys devenus géants.
ça aurait pu etre bien, c'est clairement moins catastrophique que l'épisode 2, mais bon ça reste tout de meme un nanard.

globalement ce qui ressort de la série c'est :
de beau graphismes, un univers interressant...mais tout cela est mal amené. l'univers humain est super kitch, et flashy, les perso son hyper caricaturaux...presque des clowns...et du coup, en plus de leurs physiques particuliers ( ils sont tous assez laids,lol) , ça donne une espèce d'ambiance bizarre, ils font un peu tous malades mentaux avec des réactions assez bizarre, le tout fait fake...et met presque mal à l'aise.
Les guerriers massai ou zoulou de 2 mettres de haut, apparaissent un peu comme des ovnis là dedans...un peu comme ci vous mixiez Kirkikou et starwars...( c'est un peu comme mettre de la confiture sur des frittes...les deux sont bons séparement, mais mis ensemble, je ne suis pas certain du résultat.) ...
Sinon la structure du scénar n'est pas original pour deux sous, les textes sont vides au possible, les blagues tombent à plat...

Clairement ces films s'adressent à un public jeune...très jeune, ...voir très très jeune...voir qui n'écoute pas les textes et ne regarde que les jolies images ...

bref, un beau gachis pour cette franchise qui s'est lancée de façon très hasardeuse dans le concept, et c'est dommage...car le premier opus, meme s'il n'était pas génial n'était pas si mal parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesseigneursdoutremonde.com/
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Lun 29 Oct - 16:56

tout pareil,
je suis bien du même avis,
j'ai trouvé ça assez jolie, mais d'un chiant incroyable,
je n'ai même pas aller jusqu'au bout du premier film !
c'est dire si je me suis ennuyé :-(

d'un point de vue technique,
60 Millions d'euros en France, ça correspond à 30 Millions de vraiment investis dans le film,
et l'autre moitié en charges
Quid d'un budget américain ou anglais ou allemand ?
Besson a d'ailleurs sacrément fait la tronche de ne même pas être nominé aux "César" (les Oscars français) à l'époque de la sortie du 1er film,
ne serait ce que dans une catégorie dite technique...

à noter également, que même nos petites têtes blondes sont aujourd'hui saturées d'images,
et il n'est pas si aisé que ça d'attirer leur attention (ça sent le vécu lol)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
fenriss
Sorcier Diabolique
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 38
Localisation : Paris, loin de mon asgard natal
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Sam 1 Déc - 22:10

Pour les minimoy, je suis d'accord, c'est assez naze même si c'est joli
Pour GI joe, j'avoue que ça m'avait bien fait marrer. Faut le prendre au 3éme degré, mais c'est sur que ce n'est pas exceptionnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theorem-univers.com
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Dim 2 Déc - 1:47

what !?
mais que se passe t il ?
El Programator a enfin relâché Fenriss, qu'il retenait en otage depuis des mois !
:-P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
fenriss
Sorcier Diabolique
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 38
Localisation : Paris, loin de mon asgard natal
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Lun 3 Déc - 15:06

j'viens de me rappeller qu'il y avait un forum ici.
Mais c'est vrai que ce salaud me laisse le temps de rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.theorem-univers.com
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Lun 3 Déc - 15:37

lol
donc pour les curieux qui se demanderaient de quoi on parle,
suivez le guide :
http://elprogramator.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
Rémi
Empereur
avatar

Nombre de messages : 1529
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Jeu 27 Déc - 0:27

THE HOBBIT

***SPOIL INSIDE ***

Aah l'un des films les plus attendu de l'année ! hé bien je dois dire pas trop déçu, plutot satisfait s plein de bonnes choses.

Il faut dire que quand on va voir une prequel de SDA on sait à quoi s'attendre et on espère beaucoup de l'évolution technologique...en plus des graphsimes, la grosse inovation était là la 3D HFR donc 3D relief en lunettes passive + 48 i/s.

Il faut dire que pour ma part en générale je rejete les films en relief (pour plein de raisons évoqués dans d'autres post') et la fluidité en 48i/s me faisait craindre un coté vidéo type : "les feux de l'amour",etc...
Mais bon : seigneurs des anneaux + peter jackson = on peut se dire qu'ils ont mis le paquet pour que ça passe bien.

J'avais lu et entendu de bonnes et de mauvaises critiques ( tant mieux ! ça évite de mettre la barre trop haut.)

Et bien je dois avouer que la 3D HFR de Jackson fonctionne plutot bien. Passé quelques minutes d'adaptation (ou j'avais l'impression que les personnages bougeait en acceléré) le fait de jouer sur la vitesse pour accompagné le relief lui donne plus de crédit...en plus de ça : je crois qu'on peut dire Halleliuah !!! Enfin un réalisateur qui a compris qu'il fallait que les codes changent et qu'il fallait que tous les éléments dans l'image soit net ( pas ou peu de flou de focale) en relief...pusique c'est l'oeil humain qui est censé se baladé tout seul...Il ya tout de meme certains flou, mais il sont jolis, justifiés, ou pas trop dérangeant.
Bref on a que très rarement la sensation d'élement plats sur des plans succéssifs.
donc je suis plutot content du résultat.

Au niveau casting, je dirai : Cool de revoir plein de persnnage et acteurs du SDA qui (oh magie du cinéma) ne semblent pas avoir trop veilli en 10 ans !!
Très bon casting du personnage de Bilbo.
Et pour les nains...bon, leur tronches font très fake...mais bon, on s'y fait.

Niveau FX...c'est biensur du très haut niveau, malgré que le 48i/s et la netteté donne parfois l'impression de voir des images de jeu vidéo., certains design sont très réussi : je pense notament aux trolls à la cité des nains...et à un des rois gobelins sur le quel on sent très fortement l'influence de Guillermo del Toro.


Le scénario : point (évidement!) le plus faible du film, il passe plutot bien et on tient tout du long à l'histoire, meme s'il y a quelques petites longueurs : 2h45 tout de meme !!.
L'histoire de Bilbo est reprise, et melée à des passages du Silmarillon et à des clins d'oeil aux SDA.

A vrai dire : pourquoi pas ? ça permet d'étoffé une histoire un peu leg' ( à la base bilbo the hobbit, est un livre pour enfant de 250 pages.) ...et surtout ça permet de faire une trilogie et de faire encore plus de fric (surement la raison principale.) .
Mais honnetement, ça ne m'a pas gené, c'est assez bien amené.

Ce qui m'a le plus gener, c'est que Jackson...peut-etre sous couvert de clin d'oeil, s'auto plagie !...et on retrouve un certains nombres de gag, de scenettes et d'instant forts quasiment à l'identiques que dans le Seigneur des Anneaux.
Une fois ou deux, ça va...mais au moins une dizaine de fois ça fait beaucoup.
De plus la structure global de l'épisode est quasiment identique à la structure de "la comunauté de l'anneau.

1- il partent d'hobbitbourg malgré la volonté du hobbit
2 -il passe la nuit dans les rochers et se font attaqué et se font sauver par les elfes
3 - ils arrivent à fondcombe et prennent des grandes décisions.
4- ils passent dans des montagnes avec des éboulements ( avalanches)
5- ils sont forcé du coup de passer dans des grottes et des cités avec des milliers d'orcs.
6 - ils parviennent à fuir ces dédalles souterrain et une fois dnas la foret se font attaqué par des orcs dont un gros balaise ( l'orc blanc ou urukai )
7 -fin ils sont plus motivé que jamais pour accomplir leur mission

ah et j'oublais (mais c'est pas placé au meme moment) gandalf demande à un papillon d'appeler un/ des aigles pour les sauver.

et dans chaque situations, ils se trouvent dans la mouise et hop ! gandalf sauve tout le monde.( ils le font 3 ou 4 fois dans le film)

bon c'est pas bien grave, mais ça donne une impression de répétition...et de manque de savoir se renouveller, c'est dommage.

MAis globalement le film marche très bien...unpeu comme les autres , il est parfois comtemplatif...Jackson n'hésite pas à s'attarder sur des scènes jolies, impressionnante ou rigolote...mais vraiment dans une logique d'immersion du spectateur, parfois au détriment de la dynamique de l'action...Mais on ne va pas bouder notre plaisir à se replonger dans cet univers.

Autre point que j'ai apprécié et qui m'a géné : la musique ! ...à la fois un plaisir de découvrir de nouveaux themes forts sympathiques! et retrouver les anciens themes pour ainsi garder le lien...et en meme temps, quand on entend les anciens themes réutilises, on ne peut s'empecher de se dire parfois..."bah ils se sont pas cassé la tete pour la zik ils nous ont recollé 60% dans la vieiles bande son." Very Happy

Enfin bref ! quelques p'tites critiques ! mais ça fait tout de meme super plaisir de voir cette préquelle /adaptation !
allez zy voir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesseigneursdoutremonde.com/
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Jeu 27 Déc - 1:05

ah ah !
je l'attendais cette critique !
bon malheureusement ou heureusement tu as précisé qu'il y avait du spoil inside
Cool
du coup, il faut que j'aille voir le film vite vite pour pouvoir moi aussi apporter ma petite critique ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
Rémi
Empereur
avatar

Nombre de messages : 1529
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Jeu 27 Déc - 1:12

je pense que tu peux lire jusqu'à "le scénario" Very Happy ...c'est à dire la moitié...après j'attaque un peu l'hsitoire donc y a du spoile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesseigneursdoutremonde.com/
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Jeu 27 Déc - 1:19

ah, cool, oki merci pour les infos,
je vais lire ça de suite,
la partie technique c'est ce que je préfère ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
pocosso
Grand Duc
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 39
Localisation : VRAIVILLE
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Jeu 27 Déc - 1:44

Rémi a écrit:
THE HOBBITallez zy voir !
j'y cours !!!
;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devenirmonteurougraphiste.over-blog.com/
Rémi
Empereur
avatar

Nombre de messages : 1529
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: critique cinéma -   Jeu 28 Mar - 3:53

wah ! dernière critique 26 décembre...c'est vraimen la dech...on voit que facebook est toujours en vie Very Happy


allez nouvelle petite critiuqe...attention c'est bourré de spoil (je pense)

CLOUD ATLAS

alors cloud atlas est ce genre de film qu'on pourrait classer dans la catégorie film d'auteur à TRES gros budget, une sorte de film expérimental d'hollywood..;et souvent, ça peut reserver de bonnes surprises...on pourrait comparer ça à " three of life " par exemple...qui est une sorte de création completement fumée, mais avec un message fort et philosophique traité avec des codes et une structure différente de ce qu'on l' l'habitude de voir dans le cinéma américain grand public, mais cependant avec un casting de folie...ce qui est d'autant plus déroutant pour les fans.

Pour vous dire mon approche de Cloud atlas, j'ai vu la bande annonce, que j'ai trouvé incroyablement surprenante, variée, riche belle...et incompréhensible...tant mieux ! ça change des bandes annonces qui vous revelent 75% du film...pour ne pas dire la totalité.
Puis j'ai un peu oublié cette bande annonce...et j'ai cru que le film allait cartonner ...mais non...je check sur allociné, Cloud atlas est un bide complet
200 000 spectateurs en france...et 26 millions de recette aux US...avec 100 millions de budget...ça fait mal.
Et là, que vois je? les frères wachovsky qui l'ont réalisé...enfin les frère et soeur wachovsky. puisque Lana est à présent devenue une femme. vous me direz : oh hé on s'en fout ! il/ elle fait ce qu'elle veut! ça n'a pas d'importance !! !...et pourtant si , ça a une très grosse importance dans le concept et le thème meme du film... pour ne pas dire, ce film est l'histoire du combat de sa vie.


à partir de là,je vais essayer de vous décrire l'évolution de mes impressions, au fur et mesure du film ...2h44. (ouh pinaise..je vais faire pipi avant.)
tout d'abord l'image est très belle, tout est bien soigné...et on rentre très vite dans ce qui va être le moteur du film la variation d'une histoire à l'autre.
En voyant la bande annonce, je m'imaginais qu'on passerai d'un monde à l'autre : un peu comme dans la Dr Parnassisus ou waxwork... mais là non, il s'agit d'histoires bien distinctes, dans différentes époques, différents mondes (même s'il s'aigt toujours de la terre)
Il faut avouer que l'exercice est interessant...mais on aurait aimé etre prévenu au démmarage Very Happy..;en effet on passe très rapidement d'une intrigue à l'autre d'une scène à l'autre, et c'est assez compliqué du coup de suivre une histoire... je dois avouer que pendant 1 bonne heure..;je ne savais plus qui faisait quoi pourquoi? comment?
Imaginez : c'est comme si je vous passais : un polar, une film de SF, un film fantastic, un film romantique, un film d'aventure, une comédie sociale en meme temps...et toutes les 2mn je passe à un des autres films...puis je reviens au premier...
et franchement pendant un bon moment on se dit: heu, il fait quoi lui déjà? c'est qui lui? merde de qui ils parlent?j'ai oublié les noms, y en a trop!... bref un bon mic-mac...assez pénible,je dois dire...où au final on passe plus son temps à regarder les maquillages et à chercher qui joue qui...ah oui, parcequ'une des particularités du film ,c 'est d'utiliser toujours plsu ou moins les memes acteurs dans les différentes scènes et maquillés différement...et je dois avouer que c'est plutot réussi ( plus ou moins).

Bref au bout d'une heure à regarder des gens qui parlent...certaines histoires plus interessante que d'autres....et qu'on est pas completement naif. on se dit " bon ok, donc c'est quoi le point commun de tout ça? ou est ce qu'ils se retrouvent? ou est ce que ça se recoupe..;est ce qu'en fait ils sont tous la suite et le découlement les uns des autres? ...hé bien oui et non..plein de point commun se croisent parfois certain se recoupent mais pas tous...et le vrai grand thème du film est le parrallelisme de toutes ces histoires, et il faut avouer que c'est assez drole et c'est une performance de réalisation vraiment sympa
c'est à dire que ces 6 "moyens metrage" présentent tous le même thème : oser la révoltel face de l'ordre établi de chose, c'est une ode à la non-soumission, à la rébellion, à la liberté de conscience...dans chaqu'un des films les personnages se trouvent dans situations très diverses et pourtant très semblable et vont tous oser briser l'ordre sociale et prendre une autre voie....plus juste.
Le tout devenant plus clair, l'adaptation faite de ce rythme effrainé, j'ai vraiment apprécié la deuxieme moitié du film , très bien amenée, très réfléchisque j'ai vraiment pris de facon très ludique ,

et au final...alors que ça me semblait etre une oeuvre pompeuse, cloud atlas se trouve vraiment être une oeuvre riche et originale et tout à fait dans l'air du temps, en cette époque de crise mondiale de tout et n'importe quoi...ou l'ordre économique établis écrase de plus en plus le quotidien de la population...on se retrouve avec un film faisant écho aux mouvement des "indignés", des "99%" aux US.
C'est donc plutot un message de révolte d'encouragement et d'espoir qui se détache de cloud atlas....c'est un message universel (d'ou l'interet de le montrer dans des univers totalements différents...et à la fois completement personnel...et on peut imaginer que Lana Wachowski a du y mettre ses trippes dans le scénario : elle qui a osé briser completement l'ordre le plus établis qui soit de son propre corps, de sa propre sexualité, de son image dans la société qui l'enfermait...comme les personnagas sont enfermés dans leurs conditiosn respectives.

à cela s'ajoute aussi (dans l'une des histoires) un amour homosexuel interdit...et surtout ,en clin d'oeil et en pied de nez humourisitique: le transformisme, la métamorphose des acteurs.

A l'image de Lana wachowski, les acteurs deviennent tous quelqu'un d'autres : un bon, un mauvais, un vieux, un jeune, un blanc, un noir, un homme, une femme...ça n'est pas qu'une fantaisie de réalisation, c'est un symbole, et aussi un indice du message caché..;celui de l'histoire qui se répete partout, toujours et en toute société, quelqu'en soit les enjeu : ce combat contre l'ordre établit.

donc je dirai bravo beau film ... enfin plutot beaux films.
Mais effectivement, ça n'est pas "main stream" du tout, et je comprends que ça fasse un bide... c'est d'autant plus courageux, presque fou de la part de wachowski de se lancer dans un tel projet...alors que leurs carrière est pratiquement au point mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesseigneursdoutremonde.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: critique cinéma -   

Revenir en haut Aller en bas
 
critique cinéma -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Perles de la Critique Ciné
» Critique Cinémas sur New MOON
» la critique ciné
» PP Pasolini
» A midsummer night's dream (Le songe d'une nuit d'été) 1999 de Michael Hoffman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES SEIGNEURS D’OUTRE MONDE :: Les terres du royaume - forum public :: "Au tonneau qui chante"-
Sauter vers: